Inscription funéraire : quoi écrire ? Suite

 

 

 

 

 

La touche personnelle

 

La personnalisation du message se fait en indiquant par exemple certaines qualités de la personne disparue. « Une femme de talent » pourra être désignée comme telle sur le monument funéraire, tandis qu’un « Esprit brillant qui s’est éteint » ou un « Esprit libre » s’appliquera à quelqu’un dont on retiendra certaines qualités intellectuelles.

Là aussi, il ne faut pas se contraindre et surtout saisir cette occasion pour honorer la mémoire de la personne chère avec une formule éclairant les belles qualités ou les actions dignes d’éloge de la personne défunte.

Notons enfin que certains tours fantaisistes et même humoristiques se retrouvent de temps en temps dans les cimetières.

Le recours aux citations

 

Il est courant de recourir aux textes religieux pour la rédaction des épitaphes. Cela permettra de trouver les phrases adéquates, qui signaleront une appartenance religieuse et témoigneront de la foi des proches ou du défunt.

La poésie fournit également un fonds que l’on pourra exploiter, si l’inspiration venait à manquer.

L’éternité

 

L’idée d’éternité se retrouve sans surprise parmi les épitaphes des cimetières : qu’il s’agisse de « Douleur éternel », d’« Amour éternel » ou de « Demeure pour l’éternité », ou même d’indication qu’« Une nouvelle étoile rejoint le ciel », chacun sera libre d’exprimer ses pensées comme il le souhaite.

Certaines épitaphes à caractère religieux pourront d’ailleurs constituer de belles phrases de cette catégorie.

Exprimer la peine

 

Les épitaphes peuvent être une façon d’exprimer sa peine propre ou la douleur collective des proches. Une grande variété de tournures s’offre aux proches, ainsi que de nombreuses nuances.

« Profonds regrets », « Tu nous manques tant », « Un grand chagrin dans nos cœurs » en sont quelques exemples.

Souhaiter le repos

 

Aux vicissitudes de la vie succédera le repos : ainsi l’on trouvera le classique « Repose en paix » et d’autre variantes.

Exprimer la gratitude

 

Il est fréquent de trouver des épitaphes de gratitude, telles que « À notre mère bien-aimée qui a enrichi nos vies » ou « Tu nous a tant apporté ».

Désigner le défunt

 

Parmi les tours lapidaires observés, on trouvera les classiques « À notre mère tant aimée », « À mon oncle », « À ma sœur ». Des façons simples d’exprimer ce que l’on ressent pour ne pas oublier.

id Praesent odio non nunc elementum commodo diam venenatis venenatis, dapibus accumsan