L’île des Morts, Isle of the Dead, est un cimetière situé à Port Arthur en Tasmanie, elle-même étant une île du sud de l’Australie. À Port Arthur a été établi un établissement pénitentiaire, qui est aujourd’hui l’une des principales attractions touristiques de l’Australie. Un peu plus loin se trouve l’île des Morts, qui a été la destination de tous ceux qui sont décédés dans les camps de prisonniers, fonctionnaires, soldats et leur famille, marins et condamnés de cette prison. Sur les 1646 tombes enregistrées entre 1833 et 1877 y existant, seules 180 sont indiquées. Car il était interdit de placer des marqueurs sur les tombes des condamnés.

 

L'ile des Morts en Tasmanie, minuscule

 

L’île des Morts, proche de l’établissement pénal de Port Arthur

 

À l’origine, Isle of the Dead ne portait pas ce nom, mais Opossum Island. L’île avait alors cette appellation d’après le nom du navire placé sous le commandement de l’officier du port de Hobart Town, le capitaine John Welsh, lors de son enquête pour un établissement pénal. Cet établissement pénal, c’est celui de Port Arthur, mis en fonctionnement en 1830. À cette date, ce n’était en fait qu’une station de travail du bois. Puis, ce n’est que trois ans plus tard, en 1833, que la fameuse prison de Port Arthur a vu le jour. Alors, l’île des Morts a servi de cimetière à la colonie pénitentiaire de Port Arthur, entre 1833 et 1877. 1877, date à laquelle les enterrements ont été interrompus et Port Arthur abandonnée en tant que prison.

 

Minuscule, l’île des Morts est relativement peu connue par rapport à Port Arthur où se trouve l’établissement pénitencier. Ce dernier est un site important du patrimoine mondial. Cette petite île est visible depuis la prison de Port Arthur, mais accessible uniquement en prenant le ferry. La seule façon de s’y rendre est de participer à un circuit, organisé à partir du site historique de Port Arthur.

 

L’île des Morts, une séparation sociale stricte

 

Au total, ce sont plus de 1 600 personnes qui y sont enterrées. On y retrouve des défunts de niveau social divers. Aussi bien des soldats que des marins, des condamnés, des invalides ou encore de pauvres hommes. Ce qui est frappant sur cette île des Morts, c’est la distinction sociale faite entre les défunts. Tout d’abord, ces derniers sont répartis par secteur. Séparées, certaines sépultures se trouvent dans le nord-ouest de cette petite île. Plusieurs d’entre elles sont encore visibles à cet endroit, mais la grande majorité de l’île en est dépourvue. En effet, les tombes des condamnés étaient dépourvues de pierres tombales car celles-ci étaient interdites. Le seul moyen de marquer l’endroit des tombes des bagnards était de mettre en place un petit monticule de terre pour indiquer l’endroit de l’enterrement.

 

Par conséquent, les condamnés se trouvent dans le sud de l’île, alors que le nord a été réservé aux sépultures civiles et militaires, autorisées à recevoir des pierres tombales.

 

Pierres tombales sur l'ile des Morts en Tasmanie

 

Une histoire changeante

 

La politique a évolué depuis cette époque. Celle consistant notamment à ne pas dresser de pierre tombale pour les condamnés a changé. D’ailleurs, la première pierre tombale d’un condamné présente sur l’île date de 1854, et est au nom d’Edward Spicer. La politique de ne pas enterrer les condamnés sur les hauteurs de l’île fut quant à elle changée en 1858, lorsque William Mansfield y a été enterré. Une pierre tombale située juste en face de l’eau, contemplant l’horizon lointain.

 

En 1916, l’île des Morts a été proclamée comme réserve en vertu de la loi sur la préservation des paysages. Depuis, un guide officiel y a été nommé pour emmener les touristes. Quelques années plus tard, en 1937, des tentatives ont été faites pour que l’île devienne un « jardin du souvenir » en y mettant certaines plantes. Mais celles-ci n’étaient pas adaptées aux conditions de l’île, et il a été décidé de rétablir les plantes de brousse indigènes, qui prospèrent en fonction des éléments climatiques. Désormais, des chemins de visite ont été aménagés pour la visite de l’ile aux Morts, visite qui fait désormais partie intégrante de l’expérience du pénitencier de Port Arthur.

 

 

Pierre tombale isolée sur l'île des Morts

 

A lire également :

3 idées pour rendre une pierre tombale originale

Le Neptune Memorial Reef, cimetière sous-marin au large de la Floride

Top 5 des plantes pour fleurir une tombe en hiver

 

Notre sélection

de monuments funéraires

Choisissez et personnalisez votre monument UNIQUE Personnalisez votre monument

justo Nullam elementum ut sit dapibus ultricies tempus id