Utilisées depuis l’Antiquité, les catacombes servaient à l’origine de lieu de sépulture pour les corps non brûlés. Étant apparues au IIe siècle, elles ont petit à petit évolué dans l’Histoire et n’ont pas toujours eu la même fonction. Aussi, elles ont fait l’objet de multiples mythes et fausses interprétations dans l’imaginaire populaire.

 

Les origines des catacombes

 

Origines et significations des catacombes

 

C’est au IIe siècle à Rome que les premières catacombes sont créées. La grande majorité des d’entre elles sont à l’origine d’anciennes carrières, sablières ou citernes qui ont été laissées à l’abandon. Les fossoyeurs s’en sont alors emparés afin de créer les catacombes, dans le but de répondre à la nécessité croissante d’édifier des monuments funéraires sous terre. En surface, les nécropoles peinent de plus en plus à accueillir toutes les sépultures et les prix des terrains augmentent. Ainsi, elles remplacent les tombes en surface de façon économique et pratique. Elles sont à l’époque édifiées dans les régions où la terre se creuse facilement (présence de tuf, de pouzzolane).

 

Les catacombes sont aussi bien païennes que chrétiennes. Même si les plus importantes d’entre elles ont été utilisées dans la religion chrétienne, païens, Phéniciens, Étrusques et Juifs se servaient aussi de ce mode d’enterrement. 

 

Entre mythes et réalité

 

L’idée que les chrétiens persécutés se réunissaient pour prier et célébrer l’Eucharistie dans les catacombes est une croyance populaire. Un mythe développé via les visions romantiques de plusieurs romans chrétiens tels que Les Martyrs de Chateaubriand ou encore Quo Vadis ? d’Henryk Sienkiewicz. En réalité, lors de la persécution des chrétiens au cours des premiers siècles, le culte domestique est autorisé dans le domus ecclesiae, lieu de culte chrétien. Les catacombes, quant à elles, deviennent des cimetières où les chrétiens enterrent leurs défunts. 

 

Suite à la Paix de l’Église (313), les chrétiens enterrent progressivement les morts sous les basiliques. Mais suite à de nombreux éboulements et autres dégradations, l’accès aux catacombes se complique. À la fin du 4ème siècle, le pape Damase 1er les fait restaurer et incite la population à aller y faire un pèlerinage sur des lieux de mémoire -les tombes des martyrs-, ce qui évite de bâtir des églises dédiées à ces derniers C’est sous Gratien et Théodose 1er que l’enterrement sous des basiliques devient la norme. Lorsque l’Église catholique devient religion d’État, les catacombes chrétiennes sont petit à petit délaissées, et servent uniquement pour le culte des martyrs, pour ensuite servir principalement d’ossuaires, de carrières ou de caves. 

 

Les catacombes les plus importantes du monde

 

Des catacombes, il en existe un peu partout dans le monde. Elles sont de natures différentes et possèdent leurs propres caractéristiques. Certaines sont immenses, d’autres sont artistiques : voici les principales catacombes sur notre planète.

 

Les catacombes de Paris

 

Les origines des catacombes

 

Les catacombes de Paris sont les plus peuplées, avec environ 6 millions de squelettes. Tous n’ont pas directement été enterrés sur place : c’est à partir de la fin du 18ème siècle que la plupart d’entre eux y ont été déplacés. Les cimetières parisiens étant pleins, il a donc fallu déplacer les corps à un endroit discret. Au final, il aura fallu douze années pour déplacer tous ces corps dans les catacombes de Paris, qui étaient autrefois des mines de calcaire creusées au 13ème siècle.

 

Les catacombes de Rome

 

Les catacombes de Rome

 

Il existe une quarantaine de catacombes dans la capitale italienne. Les premières ont été fondées au 2ème siècle, au temps des premiers Chrétiens. Elles ont notamment eu pour utilité de protéger les sépultures des papes ainsi que des martyrs lors des invasions barbares. Longtemps restées dans l’ombre, les catacombes de Rome ont été cartographiées à partir du 16ème siècle, où 400 kilomètres de tunnels et de sépultures ont été recensés. À l’heure actuelle, les catacombes de Rome les plus célèbres sont celles de St Sebastian, Domitilla et St Calixte.

 

Les catacombes de Palerme

 

Les catacombes du monastère des Capucins à Palerme, en Sicile, sont peut-être les plus dérangeantes. En effet, ici, les corps ont fait l’objet d’une momification, donnant un état de conservation impressionnant. Le premier défunt qui repose ici date du 16ème siècle, mais la plupart sont du 19ème. Les moines qui y sont exposés sont revêtus de leur robe de bure tandis que les aristocrates portent des vêtements d’apparat. Spectaculaires, ces catacombes accueillent le corps d’une petite fille décédée en 1920 et dont l’état de conservation est bluffant, avec un visage parfaitement conservé. Âmes sensibles s’abstenir.

 

Les catacombes de Lima

 

Les catacombes de Lima et son agencement artistique

 

Les catacombes de Lima au Pérou sont sûrement les plus “design” au monde. Jusqu’au 19ème siècle, les habitants de la capitale enterraient leurs morts sous la ville. Mais au bout d’un moment, les corps s’accumulant, la place s’est mise à manquer. Alors, il a fallu tout réorganiser pour un résultat final impressionnant et des catacombes probablement les plus “artistiques” du monde.

 

Les catacombes de Vienne

 

Des catacombes sombres accueillant des corps momifiés, un cimetière avec pas moins de trois millions de squelettes, un bébé dans le formol surnommé « Le Diable » : bienvenue à Vienne, capitale autoproclamée du tourisme macabre. Parmi ces catacombes, on retrouve celles des Stephansdom Crypt qui accueillent 149 têtes couronnées, dont certaines bien connues comme Sissi et son époux François-Joseph. Pour monter au ciel, les membres de la famille royale autrichienne devaient être enterrés à un endroit bien précis, que leurs cœurs soit enfermés dans une urne et que leurs viscères soient conservés dans une jarre placée sous la Cathédrale gothique de Vienne.

 

Aujourd’hui, il est possible de visiter certaines catacombes, comme celles de Paris. Une expérience unique dans des lieux chargés d’histoire.

 

A lire également :

Quelle pierre tombale choisir pour apporter de la lumière à un monument funéraire ?

Conseils pour bien choisir un livre funéraire

Bien choisir un monument funéraire musulman

 

Notre sélection

de monuments funéraires

Choisissez et personnalisez votre monument UNIQUE Personnalisez votre monument

ut ipsum eleifend leo. dictum dapibus odio tempus ut venenatis