Les cimetières comportent souvent des tombes à l’aspect variable. Cette variété tient entre autres à la manière dont sont entretenues les sépultures. Une tombe toujours fleurie aura meilleur effet qu’une tombe abandonnée, sans fleur et recouverte de terre.
 
Lorsqu’une tombe est visiblement abandonnée, une reprise de concession peut être décidée.

 

L’entretien des sépultures, une double obligation

 tombe abandonnée 
Entretenir une sépulture est avant tout un devoir moral à l’égard du défunt. Cet entretien n’a pas nécessairement à être long ou compliqué, mais il convient de le faire, par respect pour le défunt, les proches et les visiteurs du cimetière.
 
A cette obligation morale s’ajoute une autre obligation : celle d’entretenir un minimum sa tombe, afin que l’espace funéraire ne paraisse pas abandonné pour la mairie.
 

La reprise d’une concession en cas de tombe abandonnée

 
L’article L2223-17(1) du Code général des collectivités territoriales indique qu’une concession considérée comme abandonnée peut faire l’objet d’une reprise. Après procès-verbal, et passé un délai de 3 ans (si les proches ne s’occupent pas de la concession en question pour la sortir de cet état d’abandon), l’espace funéraire en question peut être récupéré et destiné à une autre utilisation.
 
La question de l’abandon est importante : on constate qu’après un certain temps, bien des familles omettent d’entretenir ou de fleurir une tombe. Pensons-y !
 
A lire également : 
 
Entretenir une tombe en 5 étapes 
 
Peut-on encore avoir une concession perpétuelle ? 
 

La conception d’un monument funéraire, du bloc de granit jusqu’à la pose

Choisissez et personnalisez votre monument UNIQUE Personnalisez votre monument

sit elit. elit. id dictum et, vulputate, sem, consectetur felis ultricies velit,
Menu