Les différents tombeaux égyptiens de l’Ancien Empire

 
L’Egypte est connue pour ses pyramides, sa mythologie et ses momies… Mais qu’en est-il des tombeaux égyptiens ? Savez-vous vraiment tout des rites funéraires pratiqués dans l’Egypte ancienne ? Si oui, tant mieux pour vous, si non, on éclaire votre lanterne dans cet article.

 

Les différents types de tombeaux égyptiens

 

Et oui, contrairement à ce que l’on pourrait penser, il n’y a pas un seul type de tombeaux égyptiens. En effet, à travers les époques, les pratiques funéraires égyptiennes ont évoluées et avec elles, les sarcophages et tombeaux se sont transformés.

 

Tous les tombeaux égyptiens sont composés d’une chapelle, où l’on peut venir faire des offrandes, et d’une chambre funéraire scellée après l’inhumation, où repose le sarcophage. Cela permet au défunt de reposer dans une paix totale, afin qu’il puisse explorer sa vie après la mort. 

 

La croyance en une vie après la mort est l’un des éléments culturels les plus marquants de l’Ancien Empire égyptien.  

 

1 | Les mastabas : plus anciens tombeaux égyptiens

 

tombeaux égyptiens

Les mastabas, ou “banquettes” en arabe, sont les premiers tombeaux à avoir été érigés dans l’Ancien Empire égyptien. Ces constructions en forme de trapèze, abritaient une chapelle accessible aux visiteurs, un puits et une chambre funéraire enterrée à 20 mètres de profondeur. 

 

Les Égyptiens étaient inhumés avec de nombreux objets de valeurs, pour leur garantir le confort dans leur seconde vie. C’est donc pour éviter les pillages que les chambres funéraires étaient placées sous terre et scellées. Seule la chapelle pouvait accueillir des visites et servir de lieu d’offrandes, pour que le défunt ne manque de rien. 

 

Les chapelles des mastabas étaient ornées de fresques murales racontant la vie du défunt. De véritables oeuvres d’art, uniques et édifiantes sur la vie de l’Ancien Empire. 

 

A voir : on peut découvrir d’anciens mastabas bien conservés, dans la nécropole de Saqqarah, au sud du Caire.
 
 

2 | Les pyramides : de 2 900 à 1 500 ans avant J.C

 

tombeaux égyptiens

“Ce tombeau sera VOTRE tombeau” ça vous dit quelque chose ? Bien que très humoristique, le film Astérix et Obélix mission Cléopâtrenous en apprend plus qu’on ne le croit sur les pyramides égyptiennes. Dans cette réplique de film, ce qu’il faut comprendre c’est que les pyramides n’étaient érigées que pour accueillir un ou deux sarcophages. Généralement, une pyramide est dédiée à un pharaon, ou un membre haut placé de la société égyptienne.

 

La Pyramide du Pharaon Khéops est la plus haute d’Egypte, avec un point culminant à 146 m de hauteur. Elle se trouve sur le plateau de Gizeh, à proximité de la ville du Caire. Sur ce même plateau se trouvent plusieurs autres pyramides, celle de Khéphren, de Mykérinos et d’autres plus petites et moins célèbres qui abritent les familles des pharaons. Ce que l’on ignore souvent, c’est que sur cette nécropole de Gizeh repose également d’autres sépultures, plus classiques, réparties en 3 cimetières.
 

Les tombeaux égyptiens incarnent les symboles de la puissance des défunts qui y reposent.

 

Bien qu’étant la plus célèbre des pyramides d’Egypte, l’intérieur de Khéops ne comporte plus de fresques murales, ni de sarcophage. Les pillages répétés de ce tombeau, au fil du temps, l’on dépourvu de ses trésors intérieurs. Les galeries internes et la structure des chambres funéraires restent néanmoins intéressantes à découvrir. Attention aux personnes qui souffrent de claustrophobie, certains passages sont particulièrement étroits et sombres. 

 

3 | Les hypogés : à partir de 1 545 avant J.C 

 

Les tombeaux égyptiens appelés Hypogés ont été conçus bien après les pyramides. Enterrés à  200 mètres de profondeur dans la montagne, ils étaient nettement moins visibles, et donc moins en proies aux pillages. 

 

Comme pour les mastabas et les pyramides, la chambre funéraire d’un hypogé était scellée immédiatement après l’inhumation. En revanche, le temple funéraire, surnommé “temple de millions d’années”, était construit à l’écart du tombeau, dans la vallée. Les vivants souhaitant déposer des offrandes et se recueillir n’avaient ainsi pas accès à la sépulture. 

 

Le lieu le plus célèbre abritant des hypogés, encore aujourd’hui, est la Vallée des Rois en Egypte. Ce nom ne reflète pas à 100% l’ampleur de ce site antique. Il n’y a pas que des Rois d’Egypte qui y reposent, mais également des Reines, des Nobles et des Artisans répartis dans leurs vallées respectives. Un véritable lieu de culte et de repos pour les plus grandes figures de l’Egypte Ancienne. 

 

A voir : découvrez une petite vidéo du National Geographic sur les hypogés de la vallée des Rois en Egypte

 

A lire également : 

 

[Infographie] La conception d’un monument funéraire, du bloc de granit jusqu’à la pose

 

Entretenir une tombe en 5 étapes

 

Comment bien organiser une réception après des obsèques ?

tempus Praesent id at mattis libero felis neque. lectus