Situé à Agra dans le nord de l’Inde, le Taj-Mahal est un joyau de l’architecture moghole. Connu dans le monde entier, il fait partie des 7 merveilles du monde moderne. Bâti sur fond d’une relation amoureuse, voyons quelle est l’histoire du Taj-Mahal de sa construction à nos jours.

 

La construction du Taj Mahal, représentation symbolique de l’amour

 

Le Taj Mahal est issue d'une histoire d'amour entre Shah Jahan et Mumtaz Mahal

 

Considéré comme le plus gros joyau architectural de l’art indo-islamique, l’histoire du Taj Mahal est le résultat d’un amour inconditionnel d’un homme envers sa femme. En effet, le mausolée a été édifié sous les ordres de l’empereur moghol Shah Jahan en mémoire de sa troisième épouse Mumtaz Mahal, décédée lorsqu’elle mit au monde leur quatorzième enfant. Avant qu’elle ne meure, Mumtaz Mahal a fait promettre deux choses à son mari : la première est qu’il conserve sa promesse de fidélité, et qu’il ne se remarie pas une nouvelle fois. La seconde est de lui bâtir un petit mausolée en son honneur.

 

Promesses respectées. Shah Jahan, fou amoureux de sa femme et déboussolé par son décès, mis en oeuvre ces promesses. C’est de là que vient la construction de ce monument immense, afin que le monde entier sache à quel point il l’aimait. C’est entre 1632 et 1648 que fut construit ce monument hommage. Un mausolée digne du paradis où la mosquée, le pavillon des invités, l’entrée principale au sud ainsi que la cour extérieure et ses cloîtres ont été ajoutés plus tard et terminés en 1653.

 

Historiquement, on attribue la construction du Taj Mahal à Ustad Ahmad Lahauri, mais on ne peut pas réellement certifier la place prise par cet architecte dans l’histoire du Taj Mahal car il est attesté qu’il y a eu de nombreux intervenants pour son édification.

 

L’histoire du Taj Mahal est quasi-linéaire

 

L'architecture du Taj Mahal a connu peu d'évolution dans son histoire

 

Le Taj Mahal tel que nous le connaissons aujourd’hui est physiquement le même qu’il était lorsqu’il a été fondé. En effet, la bâtisse n’a subi aucun dégât majeur au fil de son histoire, même s’il a souvent été la cible des guerres de religions. Seuls les Anglais, au temps de la colonisation au début des années 1900, réalisèrent la restauration du Taj Mahal et créèrent de magnifiques jardins. Parfaitement protégé, le Taj Mahal est une des merveilles du monde musulman, avec des caractéristiques architecturales exceptionnelles.

 

Symbole de l’Inde, le Taj Mahal accueille chaque année 4 millions de visiteurs. Et pour cause : ce site est unique. Si le mausolée en marbre blanc est l’élément le plus connu du Taj Mahal, il ne faut pas réduire le Taj Mahal à cette seule partie. Ainsi, de nombreux monuments, jardins, plans d’eau et fontaines viennent compléter le tout, dans une symétrie parfaitement organisée

 

Le Taj Mahal, un ensemble parfaitement organisé

 

Sur ce terrain de forme rectangulaire et mesurant 580 X 305 mètres, soit un site de plus de 17 hectares. Il y a trois parties bien distinctes qui composent le Taj Mahal, dans lesquelles nous retrouvons de nombreuses merveilles.

 

La cour intérieure

 

Appelée Jilau Khana, elle est l’entrée du site. Cette partie est une sorte de sas entre la vie agitée de l’extérieur et la vie spirituelle du Taj Mahal. Elle est composée de plusieurs parties :

  • la porte sud : Sirhi Darwaza ;
  • la porte est : Fatehabadi Darwaza ;
  • la porte ouest : Fatehpuri Darwaza ;
  • deux mausolées des deux premières épouses de Shah Jahan, appelés Saheli Burj ;
  • deux bâtiments dans les angles nord, les Khawasspuras, où logeait le personnel ;
  • la porte principale : Darwaza-i rauza. La seule véritable porte d’entrée au Taj Mahal, celle qui relie la cour aux jardins.

 

La grande porte du Taj Mahal

La grande porte

 

Les jardins du Taj Mahal

 

Ou Chahar Bagh. Divisés en quatre morceaux par quatre plans d’eau dans lesquels se reflète le mausolée, orientés vers les points cardinaux. Le tout, dans une symétrie parfaite. Ces jardins “à la française” sont réalisés lors de la colonisation anglaise dans les années 1900.

 

Les jardins du Taj Mahal

Les Jardins du Taj Mahal

 

La terrasse

Chameli Farsh, tout au nord du complexe.

 

Le mausolée du Taj Mahal, tout en marbre blanc

Le mausolée, un ensemble en marbre blanc

 

  • le mausolée, probablement l’un des monuments les plus beaux du monde. Symbole de l’amour éternel, il est le tombeau de Mumtaz Mahal. Le mausolée est constitué d’iwan (porches géants en forme d’ogive), dispersés sur quatre côtés principaux et quatre intermédiaires, tous symétriques. On y retrouve aussi des cénotaphes (fausses tombes), une crypte (avec les corps de Shah Jahnan et Mumtaz Mahal), des dômes ainsi que des minarets ;
  • le pavillon des invités, Jawab. Aussi appelée fausse mosquée, cette bâtisse ne peut être utilisé comme lieu de prière car n’est pas orientée vers la mecque ;
  • la mosquée.

 

La mosquée du Taj Mahal

La mosquée du Taj Mahal

 

De nombreuses autres pièces viennent compléter ce fantastique ensemble. Des monuments aussi impressionnants les uns que les autres, qui ont intégralement été réalisés au tout début de la belle histoire du Taj Mahal.

 

A lire également :

Les monuments funéraires musulmans, respect des traditions et élégance

Pierre tombale musulmane : significations, formes et usages

Bien choisir un monument funéraire musulman

 

Notre sélection

de monuments funéraires

Choisissez et personnalisez votre monument UNIQUE Personnalisez votre monument

eget Praesent ut tempus risus. Sed tristique mattis