Chaque religion à ses spécificités, c’est pourquoi la pierre tombale musulmane a toute son importance !
Vous vous demandez peut-être la différence avec les monuments funéraires que vous voyez habituellement dans les cimetières ? On vous en dit davantage !

 

Quelles sont les spécificités d’une pierre tombale musulmane ?

 

La pierre tombale musulmane présente certaines particularités liées à la stèle, l’orientation et la gravure.

En effet, la forme du haut de la stèle évoque le toit de la Mecque. Néanmoins, cela n’est pas le cas de toutes les pierres tombales, il est possible que la tombe n’ait pas de stèle. La religion musulmane préconise de ne couvrir le corps qu’avec de la terre. Ainsi, aucune tombale ne recouvre la sépulture. Elle recommande aussi des monuments funéraires sombres. Il est toutefois possible de faire réaliser des gravures sur la stèle ou sur la plaque funéraire. Tels que des symboles (croissant et étoile), ainsi qu’un verset du Coran accompagné de l’identité du défunt.

 

Quels sont les rituels funéraires de la religion musulmane ?

 

pierre tombale musulmane

Dans la religion musulmane, la vie dite terrestre n’est qu’une étape de l’existence qui précède la dernière vie. La mort est donc considérée comme un passage vers l’autre monde.

« C’est à Dieu que nous appartenons et c’est à Lui que nous retournons. » Coran (2/156)

Afin de respecter le corps du défunt et préserver sa dignité, plusieurs étapes doivent être respectée :
Il est de coutume d’enterrer le défunt au plus vite possible, au plus tard le lendemain du décès. A l’origine, cette nécessité répondait à un souci de forte chaleur qui accélerait la décomposition.
Son corps doit tout d’abord être lavé et sa tête orientée vers la Mecque avant d’être enveloppé dans un nombre impair de linceuls blancs.

« [La Mecque] est votre qibla durant votre vie et lors de votre mort. »

Ce tissu doit être suffisamment grand, afin de couvrir entièrement le corps en une seule fois. À cette étape, se succède la prière pour le mort qui a été définie par le prophète Muhammad.

Le défunt doit ensuite être enterré à même le sol dans la fosse, de profil le regard portant droit vers la Mecque. L’utilisation de cercueils est déconseillée dans la religion musulmane sauf en cas de nécessités, telles qu’une terre trop humide, un corps trop abîmé, ou des contraintes telles des lois de pays non-musulmans.

Cependant, des conditions doivent être respectées quant au choix du cercueil : le bois utilisé ne doit pas être décoré et son prix doit rester modeste. Le défunt est alors installé dans le cercueil, sans coussins.

Lors des obsèques, il est recommandé à toute personne ayant assisté à l’inhumation de jeter dans la tombe trois poignées de terre.

 

La législation française et les rituels funéraires musulmans

Les règles et la législation étant différentes dans notre pays, les enterrements musulmans en France tentent au mieux de respecter la religion.
La législation, ne permet pas d’honorer le court délai souhaité. En effet, le délai minimum pour l’inhumation est de 24 heures après la mort. Comme indiqué précédemment, la France étant un pays non-musulman, il est obligatoire d’enterrer le corps dans un cercueil.

Retrouvez toutes les informations sur les obsèques musulmanes et la législation française.

 

 

A lire également :

Le granit français : un trésor naturel à l’épreuve du temps

Peut-on encore avoir une concession perpétuelle ? 

Quelles règles de comportement s’appliquent lors d’une visite au cimetière ?

Choisissez et personnalisez votre monument UNIQUE Personnalisez votre monument

mattis facilisis elementum fringilla vel, dictum id id,
Menu