Trouver l’épitaphe du monument funéraire n’est pas nécessairement chose aisée. La douleur, la peine, le chagrin, les circonstances ne sont pas toujours propices à l’inspiration.

L’idée importante à avoir à l’esprit est qu’il faut laisser parler son cœur et aborder le sujet sans se contraindre. Une formule simple telle que « Tu nous manques » pourra toujours convenir. L’expression de la peine, comme « Regrets éternels », ou de l’espoir, comme « Nous nous reverrons un jour », sera sans conteste appropriée. Quoi qu’on pense, quoi qu’on ressente, on ne devrait pas avoir de réserve quant à la rédaction de ce court texte.

Il conviendra cependant de noter que la rédaction d’une inscription funéraire est soumise à quelques règles simples.

Les contraintes et la forme

 

Trois éléments doivent être obligatoirement présents sur une tombe :

  • Les nom et prénom du défunt
  • La date de naissance et celle du décès
  • Le numéro de référence de l’emplacement donné par la mairie

 

Il y a en outre un impératif de décence que doit prendre en compte le rédacteur du texte et qui accompagnera ces éléments. Certains textes, excessifs dans leur propos, pouvant constituer un trouble à l’ordre public, pourraient se voir refusés. Car en effet, les textes sont soumis à approbation par les autorités compétentes.

En vertu de l’article R. 2223-8 du Code général des collectivités territoriales :

“ Aucune inscription ne peut être placée sur les pierres tumulaires ou monuments funéraires sans avoir été préalablement soumise à l’approbation du maire.”

 

Mis à part ces considérations de bon sens, l’écriture sera libre. Et pour vous aider davantage, voici quelques orientations.

Choisissez et personnalisez votre monument UNIQUE Personnalisez votre monument

GPG s'engage a compenser 100% de ses émissions de carbone dés à présent,Un arbre planté pour chaque monument fabriqué !

DÉJÀ

5

0

0

0

ARBRES PLANTÉS

par GPG

justo nunc consequat. Curabitur dictum diam