Jeune fille en deuil surmonter le deuil au temps du Covid-19 ?

La perte d’un proche en pèriode de confinement : la double peine. A la douleur du deuil s’ajoute aujourd’hui la souffrance de ne pas pouvoir dire adieu à un proche en fin de vie, qu’il soit atteint du Covid-19 ou non. Le contexte sanitaire actuel bouleverse et complexifie l’organisation de funérailles. Entre restrictions de déplacements et mesures barrières, les familles endeuillées sont privées du processus fondamental de recueillement collectif. Dans de telles conditions, comment surmonter le deuil et repenser l’accompagnement en fin de vie au temps du Covid-19 ?

 

 

Une entrée dans le deuil complexifiée

L’accompagnement en fin de vie est un moment de recueillement collectif et de renforcement du lien social entre le malade et son entourage. Cette première étape fondamentale dans le travail de deuil constitue la clé pour accepter l’impossible avenir commun, sans toutefois oublier le défunt. En cette période de pandémie, cette expérience intime ne peut être vécue. La trajectoire normale du travail de deuil dérive alors vers des formes de deuils complexifiées, et très souvent, différées.

 

Du deuil compliqué au deuil différé

L’épidémie de Coronavirus accentue la souffrance liée à la perte d’un proche et renforce son intensité dans le temps en privant les proches de déplacements géographiques, de cérémonies et de derniers moments partagés. Selon le psychiatre, psychologue et psychanalyste Michel Hanus, le deuil compliqué peut alors évoluer vers une forme de deuil différé. L’état de choc, d’abattement et de refus de la perte initial se prolongent aujourd’hui anormalement, freinant la reconstruction réelle des endeuillés dans le processus traditionnel du deuil.

 

Réinventer le deuil et ses étapes

Si la situation est inédite, elle fait pourtant émerger de nouvelles initiatives et de belles adaptations au traumatisme que représente la perte d’un être cher en période de Covid-19. De la conception d’un monument funéraire personnalisé aux dispositifs d’écoute et de soutien spirituel, la société s’organise et fiat preuve de créativité pour aider ceux qui ont perdu un proche, ainsi que ceux qui seront un jour confrontés à cette épreuve.

 

Concevoir un monument funéraire et réitérer le lien social

L’étape de création et de personnalisation du monument funéraire permet d’honorer la mémoire du défunt. Malgré le contexte de confinement, l’éclatement géographique de l’entourage et l’effilochage du lien social, la famille échange, discute et conçoit collectivement un monument unique :

  • Le choix sur la forme : inspiration zen, romantique ou encore graphique.
  • Le matériau : le granit de forte densité est à privilégier pour la conception d’un monument funéraire. Aux avantages d’une pierre noble, semi-précieuse et rare, s’ajoutent une facilité d’entretien et une déclinaison en près de 500 teintes.
  • Les couleurs : bleu azur, bois de rose, gris zéphir, vert olive, blanc ou noir fin, le granit offre une diversité de teintes variant selon l’origine, la carrière d’extraction et la veine de la roche ou la pierre a été prélevée.
  • Les dimensions : format standard ou sur-mesure.
  • La personnalisation de la pierre tombale : gravures, inscriptions, dessins, motifs Etc.

 

Ce moment de conception en famille permet ainsi de renforcer le lien social distendu en se remémorant le défunt de son vivant : ses goûts, sa personnalité, ses affinités et ses valeurs

 

Utiliser les réseaux sociaux comme support dans l’épreuve

Sur le plan relationnel et social, l’isolement est présent chez 39% des personnes endeuillées (source : Crédoc – Les Français face au deuil 2019). Un ressenti fortement accentué en période de confinement. Plusieurs études ont démontré que la mise en quarantaine et la réduction des contacts sociaux habituels produisent des effets néfastes sur le plan psychologique. L’utilisation des réseaux sociaux et des outils de communication modernes (ex : appels en visioconférence) jouent par conséquent un rôle clé dans le maintien du lien social et le partage des émotions.

Messenger Facebook, Viber ou WhatsApp… les groupes de discussions permettent aux familles endeuillées de mettre en commun les émotions vécues, de se confier et de partager des liens indéfectibles face à l’épreuve traversée.

Si votre l’un de vos amis est actuellement touché par la perte d’un proche, nous vous conseillons vivement de manifester votre empathie pour l’accompagner. Vous pouvez doubler l’utilisation régulière des réseaux sociaux avec l’envoi de vos condoléances par SMS, sans attendre la cérémonie des funérailles. Cette solution permet de respecter le rythme de la personne endeuillée en manifestant votre présence et votre soutien, sans toutefois être intrusif.

 

Se tourner vers les associations et les dispositifs d’écoute et de soutien

Les associations proposent des plateformes d’écoute téléphoniques pour soutenir les familles touchées par la perte d’un proche. L’association Empreintes a notamment développée un dispositif d’accompagnement reconnu et référencé par le Gouvernement et son organisme de Santé Publique France. En parallèle, un dispositif d’écoute et de soutien spirituel a été mis en place par le ministère de l’intérieur en lien avec les cultes pour soutenir les malades du Covid-19 et les familles touchées par le deuil.

Informations pratiques :

  • Plateforme d’écoute de l’association Empreintes : 01 42 38 08 08
  • Numéro vert d’information et de soutient face à l’épidémie de COVID mis en place par le Gouvernement : 0 800 130 000

 

Préparer le déconfinement et la pose du monument funéraire

Il y aura un après Covid-19. La pose du monument funéraire au cimetière amorcera une nouvelle étape vers la sortie progressive du deuil. L’actuel deuil abstrait et sans contact physique laissera place u retrouvailles et au recueillement. Ce recueillement familial retrouvé participera quant à lui à la cicatrisation et à l’avancée sereine vers l’ultime étape du deuil : l’acceptation.

Le premier ministre Edouard Philippe a présenté mardi 28 avril un plan de sortie de confinement. Si les possibilités de se rendre à des obsèques et de se recueillir sur la tombe d’un défunt sont encore aujourd’hui particulièrement encadrées, l’allègement des modalités strictes de confinement facilitera les déplacements pour motifs impérieux (rappeler motifs) et les retrouvailles jusqu’à 10 personnes. La place du rituel, le lien émotionnel et l’accompagnement d’une fin de vie entourée de ses proches contribueront à  alors mieux surmonter le deuil au temps du Covid-19.

 

Choisissez et personnalisez votre monument UNIQUE Personnalisez votre monument

venenatis adipiscing luctus mi, Curabitur commodo ut eget