Monument funéraire bouddhique : quelles particularités ?

Monument funéraire bouddhique : quelles particularités ?

Dans la religion bouddhiste, la mort est considérée comme une renaissance. Ce sont les actions réalisées dans la vie antérieure qui déterminent le nouveau parcours de l’individu. Si l’enterrement bouddhiste diffère d’un pays à l’autre, certaines traditions restent toutefois les mêmes aux quatre coins du monde. On pense ici à la période de deuil qui est jalonnée par des prières et qui peut s’étaler sur 49 jours.

Découvrez le déroulement des rites funéraires bouddhistes et les spécificités du monument funéraire bouddhique.

Les rites funéraires d’un enterrement bouddhiste

Les rites funéraires bouddhistes diffèrent en fonction de l’origine des familles, de leur appartenance ainsi que de leur culture familiale.

La veillée funéraire

Lors de la veillée funéraire, le corps est exposé dans un salon funéraire durant une soirée. Des chandelles et de l’encens sont allumés.

La mise en bière

Le corps est ensuite placé sur le côté droit, la main gauche sur la cuisse gauche et la main droite sous le menton dans le cercueil. Il s’agit là de la posture de Bouddha lors de son décès.

La cérémonie

Une fois le corps placé dans le cercueil, des chants et des lectures sont récités pour accompagner le défunt vers une nouvelle existence.  Après la cérémonie, il est de coutume pour la famille de se retrouver à la pagode pour honorer la mémoire du défunt.

La crémation

Les bouddhistes optent le plus  souvent pour la crémation. Des prières sont dites au crématorium pour permettre à l’âme du défunt de prendre son envol en toute sérénité.

En Asie, la tradition veut qu’on conserve les cendres du défunt à proximité d’une pagode ou d’un monastère. En revanche en France, la loi du 19 décembre 2008 interdit de laisser l’urne cinéraire dans un lieu de culte plus d’un an. Passé ce délai, les proches doivent donc lui trouver une destination définitive.

En cas d’inhumation, la sépulture est souvent majestueuse.

Les particularités du monument funéraire bouddhique

Le monument funéraire bouddhique est aussi appelé l’Haka. Il est constitué d’une stèle au pied de laquelle se trouve un bac. Ce dernier sert à disposer des fleurs ainsi que de l’encens.

Ce monument est généralement surplombé par une crypte où sont entreposées les urnes funéraires de la famille. Le nom de la personne ayant acquis le caveau est généralement gravé sur le côté droit. Sur la face, viennent ensuite s’ajouter les noms des défunts.

Où se procurer un monument funéraire bouddhique ?

Vous pouvez vous adresser à une entreprise de pompes funèbres pour la conception de votre monument funéraire. Et si vous souhaitez réaliser un monument funéraire personnalisé, GPG Granit peut vous accompagner dans l’élaboration d’une sépulture correspondant parfaitement à vos besoins.

GPG Granit vous accompagne dans le choix et la création de votre monument funéraire. Personnalisez votre monument funéraire sur notre configurateur.

Partager cet article