Élaborer un discours est quelque chose de difficile. Et ça l’est encore davantage si vous avez à en faire un pour des funérailles. De nombreux sentiments se mêlent à notre réflexion et rendent cette tâche difficile. Néanmoins, réaliser un éloge funèbre est un moment important pour rendre hommage à un proche disparu mais également pour faire son deuil. Voici nos conseils pour bien écrire un éloge funèbre.

 

L'église, là où l'on prononce l'éloge funèbre

 

L’éloge funèbre, un hommage au défunt

 

L’éloge funèbre est prononcé par les proches du défunt. Il n’y a pas de règle, donc tout le monde peut prendre la parole pour rendre hommage à la personne disparue s’il le souhaite. Pendant les funérailles, ce discours peut être prononcé par chaque personne qui en a l’envie ou le besoin. Collègues, amis, membres de la famille : toute intervention réalisée détient son importance pour la famille du défunt. 

 

Mais ce n’est pas une obligation. Chacun a sa propre approche de l’événement, et il est peut-être trop difficile pour vous de lire votre éloge funèbre. C’est pourquoi le maître de cérémonie peut retranscrire vos mots oralement. Sachez également qu’il est recommandé d’en informer la famille au préalable si vous souhaitez prendre la parole. 

 

L'éloge funèbre, formidable hommage pour un proche décédé

 

Une étape importante du deuil

 

Lu durant la cérémonie à l’église ou dans le lieu de culte, l’éloge funèbre peut également être prononcé au crématorium. Durant de ce discours, on relate les grandes étapes de la vie du défunt pour lui rendre hommage. On parle aussi de son caractère, de ses plus belles qualités ainsi que de tous les aspects positifs de la personne. On y évoque une anecdote, les bienfaits qu’apportait cette personne à votre quotidien. Vous connaissiez le défunt via une relation différente d’une autre personne, c’est pourquoi il est important de partager vos informations à ses proches pour honorer sa mémoire. 

 

L’éloge funèbre est également un moyen de faire son deuil. Certains ont besoin d’exprimer leurs sentiments oralement, devant une assemblée. Cela peut être un premier pas vers l’acceptation, pour ensuite arriver à tourner la page.

 

Comment rédiger un éloge funèbre

 

Conseils pour rédiger un éloge funèbre

 

Vous l’aurez compris, le but d’un éloge funèbre est à la fois de s’ouvrir au défunt et de dresser un portrait fidèle de lui mais rempli de compliments. C’est pourquoi le rédiger est important. 

 

Des souvenirs qui vous sont chers

 

Avant de commencer à écrire, replongez-vous dans des photos et remémorez-vous le bon temps passé avec le défunt, notamment en échangeant avec sa famille. Ces éléments vous inspireront. Notez au fur et à mesure toutes les idées qui vous viennent en tête, puis faites le tri en sélectionnant les plus importantes à vos yeux. N’hésitez pas à lister ses qualités, tout le monde saura l’apprécier. Aussi, n’hésitez pas à noter les petits défauts qui faisaient la personnalité du défunt. Ce ne sera pas mal vu. Cela rendra même le moment encore plus touchant.

 

Une des choses les plus importantes à avoir en tête est qu’il ne faut pas avoir peur de proposer un texte trop personnel. Oui, l’éloge funèbre est lue devant une assemblée. Mais cette dernière a parfaitement conscience de son intérêt. Au contraire, ses proches seront plus sensibles à un texte rempli d’anecdotes plutôt que de banalités. Les proches du défunt ont envie d’entendre un discours naturel et rempli de sincérité. 

 

Proposition de cheminement

 

Maintenant que vous avez cela en tête, il faut commencer à rédiger votre éloge funèbre. Commencez par choisir le ton que vous allez adopter : plutôt humoristique, solennel etc. Il n’y a pas de construction type, faites-le en fonction de vos sentiments. Pour vous aider dans sa rédaction, nous vous proposons de suivre ce cheminement :

  • Introduction : le début du discours doit donner le ton. Vous pouvez donc l’entamer par un souvenir ou un dicton. L’introduction doit annoncer le fil rouge. Cela vous aidera dans la rédaction.
  • Développement : c’est ici que vous parlerez des anecdotes, vanterez les qualités du défunt notamment. C’est la partie la plus importante de l’éloge funèbre.
  • Conclusion : terminez en reprenant l’idée globale de votre discours, le sentiment que vous avez à la perte de l’être cher et votre ressenti le plus profond.

 

N’hésitez pas à répéter votre élocution à voix haute au préalable. Cela vous aidera à repérer les éventuelles imperfections de votre discours. Maintenant, c’est à vous. Pensez à vous entourer pour écrire un éloge funèbre, notamment si le deuil est difficile à surmonter.

 

A lire également :

5 conseils pour bien rédiger des condoléances

Quels objets peut-on mettre dans le cercueil d’un défunt ?

Inscriptions funéraires : les particularités

Notre sélection

de monuments funéraires

Choisissez et personnalisez votre monument UNIQUE Personnalisez votre monument

velit, facilisis dictum eleifend dolor. lectus accumsan leo. amet, tristique