Les différentes parties d’un monument funéraire

Les différentes parties d’un monument funéraire

Un monument funéraire n’est pas taillé d’un seul coup dans un bloc de granit, ce serait bien trop fragile et peu pratique. Voici les différentes parties d’un monument funéraire.

La stèle, qui comporte l’inscription (1)

Le socle (2)

La pierre tombale ou la dalle (3)

Le soubassement, entourage, coffret ou réhausse (4)

La semelle, trottoir ou marche-pied (5)

Le placage (ou revêtement, plinthe) (6)

monument funéraire

La stèle, élément du souvenir

Parmi les parties d’un monument funéraire, la stèle est le bloc vertical. Elle peut recevoir les inscriptions (épitaphe) et divers ornements et gravures. C’est sans doute la partie la plus importante du monument, parce que visible le plus facilement (au loin) et pouvant aussi être agrémentée d’éléments textuels ou d’objets de décoration, pour honorer la mémoire du défunt. Les différentes formes de stèle, possibles, sont importantes à prendre en compte dans la construction du monument funéraire.

La stèle peut être réhaussée par le « socle » (ou la « base »), qui est donc son élément complémentaire.

La tombale, pièce horizontale visible

La tombale recouvre horizontalement le monument et revêt à ce titre une certaine importance (pièce largement visible, de près). On y trouvera diverses ornementations, comme des motifs religieux (exemple : une croix).

La tombale peut d’ailleurs avoir différentes formes : bombée, plate, à pente, etc. Vous pouvez parcourir notre catalogue, pour vous faire une idée de toutes les possibilités.

Les éléments à la base du monument

La partie la plus basse est la « semelle », qui sert d’assise au monument. C’est donc sur cette partie que repose le reste du monument. La dimension de la semelle dépendra du cimetière et de ses contraintes.

Au-dessus de cette base se trouve le « soubassement », qui permet de délimiter l’ouvrage, d’une part, et de rehausser le tout d’autre part.

Placage / revêtement / plinthe : l’habillage vertical

Il s’agit d’éléments sur le côté du monument, à sa base, destinés à habiller visuellement les parties maçonnées. En personnalisant le placage, vous créez un monument funéraire unique avec des finitions parfaites.

Le monument funéraire, et ses possibilités de personnalisation

Le monument funéraire se compose donc de plusieurs éléments, et certains auront des fonctions symboliques plus ou moins fortes. Il est possible de faire varier les motifs, les formes, mais aussi les matières et les couleurs, pour que la sépulture corresponde parfaitement à vos souhaits.

N’hésitez pas à demander votre devis de monument funéraire sur-mesure !

Partager cet article